Du virtuel au réel, l’art de l’ingénieur

CONFÉRENCE
par Matthieu Barreau
Tout public - Durée : 45min
Jeudi 1er juin 2017 à 15h15 à l’INSA de Blois
Tarif unique : gratuit
Le monde de l’ingénierie a vécu ces vingt dernières années une révolution dans ses outils : l’apparition et surtout la vulgarisation de la conception assistée par ordinateurs (CAO). Les modeleurs volumiques, ces programmes qui permettent de modéliser en trois dimensions (3D) une maquette virtuelle d’un mécanisme réel, sont de plus en plus disponibles et aisés à prendre en main ainsi que les machines de fabrication rapide lié à ces fichiers numériques (impression 3D, découpe numérique etc ....).  Or ces outils formidables, pour qui les utilise à bon escient, peuvent également receler des pièges, pas du tout virtuels eux !  Rappelons une évidence : techniciens et ingénieurs ont pour finalité dans leurs métiers de réaliser des objets réels ! Nous présenterons dans cet exposé les pièges qu’il faut éviter, les méthodes du métier de l’ingénieur ainsi que les avantages qu’il peut retirer de tous ces outils numériques.

Professeur agrégé de construction mécanique à l’IUT de Cachan, Matthieu Barreau a toujours aimé partager ses passions par l’intermédiaire de blogs ou de colloques. Il enseigne le bureau d’étude, la mécanique, la thermodynamique et encadre les projets étudiants. L’occasion de promouvoir la technologie et le savoir scientifique est quelque chose qui lui tient à cœur et qui a déterminé son activité professionnelle d’enseignant. De plus sa spécialité d’ingénieur en génie mécanique le pousse dans ses enseignements à rapprocher la science, la théorie et le réel. Par ailleurs, il est passionné par tout ce qui tourne autour de l’aéronautique. Pilote privé de planeur et d’avion il est propriétaire d’un avion de 1949 qu’il a lui-même restauré. Concepteur d’avion léger et ingénieur spécialisé par ses activités dans l’aéronautique et l’aérodynamique, il organise des colloques et des cours d’été sur ce domaine. Enfin, il construit ou restaure actuellement quatre avions légers avec ses étudiants de l’IUT.  Encore une fois, comme dans ses blogs, ses sites, les colloques sur l’aéronautique légère qu’il organise, les émissions auxquelles il a participé, il enrichit ses connaissances dans l’échange : « Le savoir est la seule richesse qui s’accroît quand on la partage ».  A l’IUT de Cachan il a créé une association d’étudiant pour gérer les projets aéronautique (http://aerodyne-cachan) et un Innov’lab pour donner plus de visibilité aux projets d’ingénierie qu’ils traitent (http://innovlab-iut-cachan.).